Chez la couturière

Gratuit!

Gratuit??? Oui, oui, je vous offre gratuitement un article gratuit sur une robe fait dans un tissu gratuit sans patron, donc gratuit. Ne me remerciez pas, c’est de bon coeur. Bref.

robe prov (1 sur 1)-8

Le tissu:
Un tissu gratuit? Mais comment est-ce possible?
Je te remercie de cette question cher lecteur… Voici donc la petite histoire…
Profitant des soldes, j’ai voulu tester la boutique en ligne de Bennytex. Tissus pas chers encore moins chers. Un des  nombreux tissus choisis n’étant finalement pas disponible, on m’a appelé, proposé de recevoir le double de métrage d’un autre tissu de mon choix ou d’être remboursée. Ma raison reprenant un peu le dessus, j’ai choisi cette dernière option. Mais surprise! A la réception, au milieu des mètres et des mètres de mes tissus, 2m d’un tissu cadeau gratuit… Je suis évidemment ravie de ce geste commercial ainsi que de la qualité des autres tissus commandés… Je conseille donc cette boutique.
Ce tissu. Un crépon de coton très léger, beige à motifs provençaux rouges et noirs.
Le genre de tissu que je n’aurais jamais choisi toute seule (le beige me donne l’air convalescente en général…) Mais finalement, vu qu’il était là, qu’il avait aussi des touches de rouge et noir, qu’il était tout léger et qu’il faisait chaud, j’ai décidé de le coudre immédiatement. Parce que l’été ne dure pas indéfiniment.

Le patron:
Un tissu léger pour une robe d’été légère… On pense immédiatement à une robe débardeur et à Lucie de République du chiffon non? J’ai longuement hésité à acheter le patron… hésité parce les formes larges ne m’avantagent pas forcément… Et acheter un patron simple que je devrai modifier… Bof.
J’ai finalement voulu rester dans le tout gratuit, zéro risques…
J’ai tracé le patron à partir d’un débardeur du commerce assez loose.

 

Avant de commencer:
Venant de coudre du crépon (une autre robe… les photos viendront… un jour!), j’ai choisi de repasser celui-ci avant de coudre.
Le corsage:
A partir du débardeur, j’ai fait le même tracé pour le devant et le dos, voulant un petit décolleté dans le dos.
La jupe:
un simple rectangle: une hauteur dans la largeur repliée en deux et une poche bonus dans la couture.
et on fronce.
La doublure:
Beige=transparent. Transparent=doublure. Doublure=réversible. (Désolée, ya pas de photos…)
Le corsage a été coupé dans une chute de crépon noir et la jupe dans le même crépon provençal.

Pour assembler? Mais oui, un presque tuto gratuit!
1. On assemble par les côtés le devant avec le dos du corsage de la robe. Même chose pour la doublure.
2. On plie le rectangle de la jupe et on coud le côté en insérant la poche. Même chose pour la doublure.
3. On fronce les jupes et on les assemble avec les corsages.
4. Endroit contre endroit, on assemble le devant de la robe avec le devant de la doublure et le dos avec le dos. On coud au niveau des encolures et on coud les emmanchures. Attention! On ne coud pas le haut des bretelles!!!
5. On retourne la robe pour tout remettre dans le bon sens et enfin, on assemble le haut des bretelles avec un point à la main invisible.
Voilà!

Les finitions:
Ourlet roulotté à la machine.
Attention, si vous voulez porter votre robe dans les deux sens, les ourlets doivent être parfaitement à la même hauteur. Ou vos tissus aussi beaux à l’envers qu’à l’endroit.

robe provc (1 sur 1)

Verdict?
Je ne sais toujours pas si cette robe me grossit, si ce beige m’affadit, ce que je sais, c’est que j’ai déjà eu beaucoup de compliments sur cette robe toute simple et que je la porte beaucoup surtout quand il fait chaud.
Cousette… gratuite… réussie!

 

A bientôt!
Profitez-bien du soleil quand il est là…

Publicités
Chez la couturière

Caroline à Amsterdam

Caroline, vous la connaissez. Mais si ici.
Certains amis me diraient que Caroline s’est fait un look de mama corse pour se promener à Amsterdam… 😉
Une petite robe noire avec de la dentelle noire dont je vais vous raconter la petite histoire.

robe caroline dentelle (1 sur 1)-2

Le patron:
Caroline, patron gratuit de République du chiffon.
Un super décolleté V devant, un autre dans le dos, des manches raglans, une ligne ample.

Les tissus:
Le point de départ: une dentelle noire en coton mat de chez Mondial Tissu.
Je l’avais d’abord associé à une jolie « toile » grise plus épaisse mais qui manquait cruellement de fluidité pour ce modèle… (Sac à patate power!!!) (Elle sera recyclée en jupe!)
Un petit tour dans mon placard plus tard, j’ai choisi un tissu très fluide (polyester? en tout cas quelque chose de pas très naturel!) noir à tout petits points blancs, déniché cet hiver aux coupons Saint-Pierre à Paris. (et il m’en reste plein… )

robe caroline dentelle (1 sur 1)

robe caroline dentelle (1 sur 1)-6

L’histoire:
L’ayant déjà cousue, j’ai réduit d’emblée la largeur du corsage avec deux petites pinces devant et deux au dos. J’ai gardé un peu d’ampleur, pensant qu’avec la transparence de la dentelle, on verrait ma taille (haha) au travers, évitant l’effet grossissant. En fait non. Tant pis. Faudrait que j’essaie avec un débardeur pas noir. Tant pis pour mama corse…
J’avais tout d’abord allongé le corsage mais la robe ne tombait pas bien avec une ligne de taille plus basse. J’ai donc remonté tout ça, en changeant de tissu en passant, et en oubliant la pointe pour changer un peu.
Et comme vous le voyez, j’ai raccourci les manches.
Pas d’autres changements. J’ai cousu, comme la dernière fois des pressions invisibles.
Il y a des poches. (forcément)
Les coutures du corsage ont été réalisées en coutures anglaises, transparence de la dentelle oblige.
Les ourlets sont des petits ourlets roulottés.

Le verdict:
Mitigé.

J’adore:
– l’association des deux tissus,
– les décolletés V,
– la porter: confort absolu.

Je n’aime pas:
– les manches raglans courtes, ça ne me va pas.
– l’ampleur du modèle pas des plus seyant sur moi.

Oui. En fait ce que je n’aime pas dans cette robe, c’est… moi ^^’… Promis: j’oublie les modèles pas assez ajustés à la taille et les raglans! (euh, en fait non, mais c’est une autre histoire)
J’exagère un peu. Ce n’est pas la robe parfaite mais je sais qu’elle sera/est beaucoup portée:
noire donc passe partout avec un gilet (coloré de préférence) pour cintrer la ligne et cacher les bras, et on ajoutera au choix: un châle coloré, des collants colorés ou des chaussures colorées! (Au placard mama corse!)

Je vous laisse avec une jolie vue sur les canaux d’Amsterdam… Quelques conseils si vous y allez?
Vous perdre longuement dans le dédale des rues et des canaux, ne pas oublier le quartier de Jordaan qui ressemble juste à la ville idéale (peu de voitures, des plantes devant toutes les façades…), prendre un petit déjeuner/brunch chez Gartine, puis un genièvre dans un café brun et craquer sur les superbes laines du magasin de Stephen and Penelope

robe caroline dentelle (1 sur 1)-5

A… bientôt!
Ailleurs

Chez la brodeuse

Challenge Mix-Média Gravure et Broderie: ma copie

(Oui, oui, enfin un nouvel article) (Mais je ne reste pas inoccupée: la preuve!) 

Mi-mai, Théa Oz proposait sur son blog Somewhere Over the Rainbow un challenge mix-media.
Le principe: Brigitte nous envoyait une gravure imprimée sur tissu et nous on la brodait. Simple.
J’ai évidemment trouvé l’idée géniale voire génialissime si si, (Vous pouvez voir un de mes essais de gravure brodée ici et les autres vous pouvez pas, j’ai pas pris de photo. Bref.) et me suis inscrite direct!
Même si je ne suis pas une grande brodeuse… 

Quand j’ai reçu la broderie courant juin, je l’ai trouvé superbe. J’ai surtout apprécié la spontanéité du trait, parfait pour ce dessin d’herbes folles.
Et je n’avais pas envie de tout gâcher… ^^ Je crois que c’est la graveuse qui a parlé à ce moment là…
J’ai pensé directement aux broderies japonaises sashiko. Du tissu bleu, un fin fil blanc, des traits simples.

Sashiko Jacket
J’ai envisagé tout d’abord un motif traditionnel superposé par endroit… mais j’ai eu peur de « noyer » le dessin…
Alors j’ai photocopié la gravure et j’ai laissé parler mon crayon… et j’ai tenté de retranscrire mes traits sur la gravure doublée d’un tissu jean brut de mon stock en brodant simplement!
Pas très brodeuse cette démarche!!!

LA PHOTO! LA PHOTO!

2015-06 broderie Lizzzia (1 sur 1)

 

Voilà. Pour être simple, c’est simple. On voit bien bien la gravure là ^^…
Je pense ajouter une pleine lune en point passé plat dans le coin supérieur droit de la gravure mais j’ai peur que le nuage déjà très léger disparaisse complètement.

Verdict?
J’adore broder. J’y retrouve la même sérénité que lorsque je dessine ou grave. (Activités dans lesquelles j’ai pourtant extrêmement de mal à entrer en ce moment… Cherchez l’erreur…)
J’adore ce type de challenge: attendre ce don d’une graveuse, découvrir l’oeuvre, se creuser les méninges pour apporter quelque chose…
Même si j’aime assez le résultat, je pense que j’aurai pu aller plus loin… Faire quelque chose de plus technique, de plus présent. Mais cela c’est révélé impossible pour moi sur l’oeuvre de quelqu’un d’autre!…
On va dire que cette simplicité était un parti pris 😉 Finalement c’est ce que j’ai ressenti en voyant la gravure: sérénité et simplicité comme un jour d’été avec une légère brise qui font danser les herbes folles…

Et les créations des autres?
(qui me confirment à quel point j’ai fait sobre… Certaines ont osé toucher à la gravure en profondeur.)
C’est ICI!
et c’est beeeeaaaauuuu !!!!

A bientôt!
3 articles sont déjà écrits,
3 autres productions déjà faites
mais il reste…
les photos à faire…
Lazy holidays…

 

 

Chez la couturière

Veste piou

veste eagle (1 sur 1)-5

Si vous êtes un habitué des blogs couturistiques, vous n’avez pu passer à côté et avez donc reconnu la veste Eagle de Vanessa Pouzet.

Il faut dire que les photos et l’offre sont alléchantes… La promesse: un patron pdf pour une veste chic et originale entièrement doublée. Niveau de couture: intermédiaire avancé.

Cette veste ressemblant beaucoup à un de mes gilet préféré, je me suis jetée sur le patron et j’ai tenté une version longue dans une maille noire… Et là ce fût l’aventure.
Pas de grosses difficultés dans ce patron, non, non.
Mais une maille trèèèèès molle et extensible au contraire de la doublure… Hum. Je cherche encore à oublier ces moments.
Et puis à l’essayage… heu… trop large ma fille! enfin surtout le dos. c’est plus joli sur les filles toutes fines! ^^

Bref.

Forte de mes tâtonnements, j’ai décidé de réitérer la même version longue dans un lainage très léger et surtout pas extensible du tout…

Les tissus:

_ lainage fin et souple à chevrons gris
_ doublure noire mate
_ passepoil en liberty Mitsy gris

veste eagle (1 sur 1)-2

Les modifications:
J’ai raboté le dos d’une vingtaine de centimètres de chaque côté en bas, en m’assurant que les longueurs côtés correspondaient à celles du devant.
veste eagle (1 sur 1)-3

 

Je n’ai pas réalisé les empiècements dans un tissu différent ou en cuir mais j’ai juste inversé le sens des chevrons et ajouté un petit passepoil.

veste eagle (1 sur 1)-4

La réalisation:
On suit ce qui est écrit et les schémas! A la fin, on retourne et c’est magique!
Et si on a un problème de compréhension, surtout au moment de fixer la parementure de l’encolure (le moment flou dans la construction du patron), on suit la master class couture rédigée depuis par Sandra ici.

Le verdict:
Parfaite pour les matins encore très frais par ici! Je l’ai prise en photo avec une robe mais j’adore la dégaine de cette veste avec un jean…
Pas fan de l’encolure ronde sans col sur moi mais comme je mets toujours trois tonnes (au moins) de foulards, ça passe très bien!
Par contre, l’absence de poches me gène plus que je ne l’aurais imaginé… (mais je le savais avant de coudre en même temps… et j’ai toujours des poches sur moi…)
Et finalement, une version courte ça doit être bien aussi…

Sinon, la version 1 n’est pas rejetée au recyclage, un bidouillage maison objectif rabotage de dos est prévu…

Et juste pour vous donner envie, cet article a été programmé parce que là, tout de suite, je suis in SCOTLAND où on va essayer de faire quelques photos d’un pull Nord, d’un bonnet et d’un T-shirt Badiane.
Mais je ne vous promets rien. ^^

A bientôt…
sûrement!

Chez la couturière

robe retardataire…

Vous vous souvenez de ma robe doudou? clic
J’ai donc réitéré juste après.

robe verte (1 sur 1)-7

Voici la
robe pas doudou mais robe de Nowel et Nouvel An et autres jours habituels.
Rien que ça.
Publiée en avril. (presque mai)
Et ouais.

Le tissu:
Toujours un craquage lors de la même virée chez Mondial tissu… (Et oui, je n’y suis pas allée pour rien, ma carte bleue s’en souvient encore…) :
un crèpe d’une magnifiiiiique couleur: émeraude (LA couleur que j’attendais depuis au moins 1000 ans! Si si.)
Qui dit crèpe, dit tombé parfait et fluidité maximale (et merditude totale pour couper les pièces, surtout les longs rectangles… mais ça on ne le dit pas… chut!)
bref fluidité = compatible avec cette seconde version! Surtout qu’avec une telle couleur, j’imaginais un modèle tout simple.

Les modifications supplémentaires par rapport à la version doudou:

_ On remet les pinces
_ On met une fermeture invisible (Même si cette fois-ci, je ne me vanterai pas: on va dire que c’est à cause de la fluidité du tissu 😀 et puis j’ai toujours pas de pied pour fermeture invisible…)
_ Et surtout, on redessine les manches!
J’ai suivi les explications de In the mood for couture (Merci!!!)
Bon, le dessin des emmanchures du patron original n’est à priori pas très académique, le dos étant plus long que le devant… mais ça fonctionne quand même.
A savoir: j’ai encore élargi la manche, afin d’avoir une manche un peu large resserrée par un bracelet de manche.
(Seul petit hic: la manche est peut-être un chouïa trop longue… et encore…)
_ J’ai également tenté une couture morte pour maintenir la parementure de l’encolure mais c’est un échec. Peut-être ai-je piqué trop près de la couture? (si des spécialistes passent par là…) Un chat a emporté la bobine de fil…dès que j’en rachète, je ferai donc une surpiqûre. (note de quelques jours plus tard:fil retrouvé et surpiqûre faite!)

Verdict:
La robe est moins ajustée que ce que je ne pensais (Pourtant mesures inchangées par rapport à la la V1!) cela doit être dû au tissu. Mais grâce à ce même tissu, cela ne choque pas du tout! Par contre, à cause de ce tissu, elle s’élargit beaucoup après une journée de portage… :S
Robe adoptée, portée donc mais avec de nombreux passages à la machine à laver pour la resserrer régulièrement… et un gilet noir par dessus…
Je ne sais pas si je l’aime ou pas en fait ce tissu… ^^ (Moi qui ne suis pas du genre à être indécise… hum.)

Pourquoi un tel retard?
Pour cause de crobes, de sale tête et de pas envie de photos… parce que je ne vous montre pas toutes mes cousettes… mais pas que…
Vous avez certainement remarqué que je n’ai pas renoté le nom du patron utilisé (et beaucoup modifié de toute façon)
Il s’agit d’un patron Aime comme Marie. Si vous n’êtes pas au courant de l’affaire, de nombreuses pages (mais si, survolez-les au moins!) sur le forum de Thread and needles dans le sujet Plagiat relatent cela.
Il est question de patrons de cette marque qui sont exactement identiques à d’autres publiés antérieurement, de motifs de tissus de cette marque qui sont exactement identiques à d’autres publiés antérieurement, mais aussi d’un silence radio concernant ces accusations de la part de cette société (après avoir néanmoins fait un petit ménage sur le net…) et enfin de liberté d’expression bafouée, les blogueuses à l’origine de ces questionnements et de cette enquête étant censurées par l’avocat de Aime comme Marie qui contacte les hébergeurs plutôt que ces blogueuses… et sans autre forme de procès.
J’aime pas.
Je ne vous dirai donc pas d’acheter ce patron même s’il n’est pas directement concerné.
Premièrement, j’ai dû faire plein de modifications… il y a des tas d’autres patrons de « buste » bien mieux dessinés…
Enfin, je ne peux encourager une entreprise qui ne respecte pas ses clients et ne sait pas communiquer réellement…

Pour l’instant, vous pouvez lire un article qui récapitule bien pourquoi cela me déplaît ici chez Vioo,
constater de vous-même ici et ici… sur le blog de Biquette ou Viscomte de Boisjoli,
et survoler la seule discussion qui n’a pas été censurée (pour l’instant) Plagiat sur Thread and Needles…

Bref
entre cette affaire,ma tête d’hiver et mon indécision face au tissu,
vous comprendrez mon retard…
(et les photos qui ne rendent pas justice à cette robe!)
A bientôt!

Chez l'illustrateur, Dans l'atelier de gravure

Carte maisonnette pour 0 à 1an

carte maison gravure (1 sur 1)-6

Voici la petite carte pour le nouvel arrivé sur Terre, pour ceusses et celles qui suivent, sinon, le début de l’histoire c’est ici 😉
Ou plutôt LES nouveaux arrivés… En effet, j’ai bien pensé à 2 bébés en gravant cette maisonnette… Et la gravure, c’est super, on peut imprimer la même carte plusieurs fois (c’est même un peu le principe ^^) (Non, non, ce n’est pas une technique de fainéasse)

J’ai découvert il y a peu de temps un siouper blog d’une siouper fille (enfin, je ne la connais pas pour de vrai, mais j’en suis sûre!) siouper active (obligé vu tout ce qu’elle publie) Vous pouvez aller le vérifier vous même, dans sa petite roulotte(Oh! ses beaux tampons!)
Celle-ci voulait faire pour les 1 an de son renardeau une couverture aux 100 voeux ou Baï Jia Bei. Tradition chinoise, le principe est de coudre 100 carrés offerts ensemble pour former une grande couverture qui accompagnera l’enfant avec toutes les pensées des gens qui ont participé au projet, le tout accompagné d’une petite carte et d’un p’tit mot.
Voilà. C’est chouette. J’ai voulu le faire. (Et n’hésitez pas à faire de même Et comme c’est la famille renard, ya un renardeau sur la carte. 1ère inspiration.

carte maison gravure (1 sur 1)-2

 

 

 

 

 

 

 

2e inspiration: pourquoi la pluie?
Mon voeu: savoir s’ennuyer les jours de pluie… parce que c’est important pour l’imagination de s’ennuyer quand on est petit.
Ah et puis j’ai un peu copié sur Tim Burton (Rien que ça! mais je ne trouve plus l’image… Nan, je ne suis pas bordélique… Je vous ai mis un autre lien pour le plaisir…) pour le coup…

 

 

 

 

 

 

 

3e inspiration: pourquoi une maison? J’adore dessiner les maisons comme ici  et ici ou encore
J’ai commencé une série de petites maisons gravées en volume (Non, ne cherchez pas, elles ne sont pas encore sur le blog… ) Et j’ai eu envie d’essayer une carte maison pop-up!

Pour les détails techniques: Pointe sèche et diamant sur rhénalon, cordons crochetés en mailles coulées et masking tape…

 

A bientôt!

Petit aparté pour Sonia: C’est malin! J’ai mis les photos et publié l’article et j’ai pas encore bossé… (En même temps, tu as le droit de m’embêter pour que je dessine et grave plus… Hop hop hop!)

 

 

Chez la couturière

Caroline était une robe…

Hum… Quelques réminiscences de mon adolescence dans ce titre d’article… pour vous parler de la robe Caroline de République du Chiffon.

robe caroline rdc (1 sur 1)-2

LE MODELE:
patron 2015 gratuit de République du Chiffon: robe Caroline
(robe patronnée d’après les dessins de Marie gagnante du concours RDC 2014)

LES PROMESSES:
robe loose, buste boutonné au décolleté (profond) en V et bas en pointe, petit décolleté V dans le dos, manches raglans.
J’avais justement griffonné une modification de la robe Cami de Pauline Alice: une blouse boutonnée mais au décolleté V… autant dire que dès que j’ai vu la version de la robe Caroline, j’ai attendu fébrilement (si si) la sortie du patron plutôt que redessiner le décolleté moi même… (Sainte flemme…) et finalement j’ai décidé de tester ce décolleté en cousant la robe… (et la blouse n’est toujours pas cousue ^^) 

LE TISSU:
J’ai enfin osé tailler dans mon précieux coupon cachette d’Atelier Brunette (shoppé lors d’une virée à Paris et d’une opération spéciale réduction d’AnnaKaBazaar… pour la petite histoire): coton léger au tombé fluide.
(et il m’en reste : haha!) (de joie)
Et en cours de route, j’ai décidé de la jouer bi-tissu en réalisant la jupe en viscose noire. Qui a rétréci au premier lavage (même si je lave mes tissus avant de coudre… j’avoue ne pas comprendre…) et bouloche… Joie. Je trouve la jupe un peu courte maintenant… je la referai certainement… un jour…
(et il m’en reste: haha!) (pas de joie)

PARLONS TECHNIQUE…
J’ai choisi la taille correspondante à mon tour de poitrine, la robe étant loose. Effet loose que je redoutais un peu sur ma morphologie, avouons-le. 
Pas de difficultés particulières. Les explications m’ont semblé claires. Tout a roulé!
J’ai choisi de mettre des petites pressions de façon invisible avant de coudre à points invisibles la parementure.
J’ai légèrement élargi les manches comme d’habitude. (Manches qui sont toutes froissées:  j’ai porté la robe avant de prendre les photos…)
J’ai choisi de faire un petit ourlet roulotté à la main (Comme ça, je ne peux absolument pas rallonger la jupe qui a rétréci… Haha!)
Ah oui, j’ai aussi rajouté des poches toutes simples dans les coutures latérales de la jupe.
Et enfin, j’ai choisi de  réduire l’ampleur du corsage dans le dos en faisant deux petites pinces ouvertes fixées pas quatre petits boutons jades du stock… histoire de garder l’effet loose sans que ce soit trop… loose. (Je vous ai perdu, là?)

LE VERDICT!
Je suis fan du décolleté V devant, du décolleté V derrière (oui: j’aime les décolletés V, bien plus flatteurs que les ras-de-cou qui pullulent dans les patrons de couture…), fan du boutonnage invisible, fan de la pointe en bas du corsage (accentuée par l’utilisation de deux tissus différents), fan de mon tissu cachette (mais ça je le savais déjà 😉 ), fan du confort de cette robe! Bref, je l’ai déjà beaucoup portée…
(…même si elle est trop courte (des collants bien opaques l’accompagnent), même si le bas bouloche, même si je ne sais toujours pas quoi penser de l’effet loose sur moi…)

robe caroline rdc (1 sur 1)
Merci Géraldine pour ce patron gratuit!

Une blouse Camoline (mix de Cami et Caroline si vous avez suivi) sera donc bien cousue… 

A bientôt!

Si, je peux le dire…
l’article gravure que je vous avais promis est toujours écrit mais pas publié 😉
 et j’ai même des photos de cousettes en stock (certes prises en plein soleil en plein midi c’est pas le top)… alors…